Le guest blogging… encore d’actualité aujourd’hui ?

David Licoppe

Stratégie de Guest Blogging: Avantages et conseils pour collaborer avec d’autres sites web

Pourquoi rédiger un article en votre nom pour un autre site ? Cette pratique est-elle encore utilisée ?

Les influenceurs, blogueurs, sont beaucoup lus dans le monde. Ils sont devenus des médias en ligne, spécialisés pour la plupart. Leur audience est souvent précise.

Qu’ils soient experts, amateurs, passionnés, salariés, les blogueurs sont utilisés pour faire connaître une personne ou une entreprise, ciblée ou non. Et cela représente une opportunité pour votre future stratégie de guest blogging !

Qu’est-ce que le guest blogging ?

Le guest blogging est un article de blog rédigé par vous-même et publié sur un site tiers. L’intérêt pour le site tiers est d’avoir un contenu sans devoir rédiger. En échange, il vous apporte une certaine visibilité.

Quelques conseils pour intégrer le guest blogging à sa stratégie SEO.

Les avantages pour l’invité et pour l’hôte

Cette stratégie de contenus vous permet…

  • D’élargir votre audience en touchant celle d’une autre marque (attention à tout de même vous adresser à la bonne audience) ;
  • D’augmenter votre visibilité : il ne faut pas se mentir, si en faisant une recherche avec votre marque, plusieurs sites ressortent, et non uniquement le vôtre, c’est bon pour vous ;
  • D’obtenir des backlinks : nous l’avons déjà abordé, les backlinks sont très utiles pour votre référencement ;
  • D’avoir des partenariats : une nouvelle audience de lecteurs signifie aussi d’ouvrir des portes pour des partenariats.

De l’autre côté, cette pratique apporte des avantages au site tiers :

  • Un contenu supplémentaire de qualité : on le sait, un site statique, sans nouveau contenu, est moins mis en avant qu’un site qui évolue ;
  • De la visibilité : le rédacteur va mettre son article en avant en le partageant en masse.

Élaborer sa stratégie de guest blogging

Pourquoi lancez-vous cette stratégie de guest blogging

La première question à vous poser est : pourquoi voulez-vous faire du guest blogging ? Pour avoir plus de trafic vers votre site ? Pour augmenter votre notoriété ?

Une fois l’objectif défini, demandez-vous si le site choisi peut vous y aider. 

Et surtout, soyez franc avec le propriétaire du site pour éviter les problèmes. Celui-ci sait qu’un rédacteur ne va pas rédiger un contenu juste pour le plaisir. Il faut que la collaboration soit gagnant-gagnant.

À qui vous vous adressez ?

Certains sites ont déclaré être trop sollicités pour du guest blogging. Les rédacteurs ne sont intéressés que par de l’autopromotion, sans penser « qualité de contenus ».

Faire du guest blogging en masse, sans filtrer les sites vers lesquels vous vous tournez, n’est pas qualitatif et ne donnera rien. Il faut faire un tri pour vous concentrer sur les sites de votre thématique, ou de thématique complémentaire.

Par exemple, un site sur le SEO peut faire une collaboration avec un site spécialisé en contenus vidéo, car les deux s’adressent à des créateurs de contenus qui veulent optimiser leurs sites.

Les sites comme Medium, Mediapart, qui sont des sites ouverts aux publications, peuvent faire partie d’une stratégie guest blogging. Cependant, dans la plupart de ces sites, l’espace de rédaction ouvert à tous est séparé des articles de journalistes. Ils vous aideront à gagner un peu en notoriété, mais le linkjus est bien moindre que celui de la partie « rédacteur payé ».

Que publier en guest blogging ?

Les articles rédigés doivent être assez longs, pour être qualitatifs, et apporter une réelle valeur ajoutée.

Ce n’est pas à vous d’imposer votre sujet et votre ton au site. Il faut vous adapter à leur ligne éditoriale, à leur façon de s’adresser à l’audience. Mais, lorsque vous contactez le propriétaire du site, il est mieux d’arriver avec un projet d’article. Un sujet et un angle.

Rappelez-vous que vous êtes un invité. Il faut respecter les règles de votre hôte.

Quand publier des articles de guest blogging ?

Le guest blogging est une stratégie sur le long terme. Chaque article en guest blogging vous apportera de la notoriété et l’accumulation vous aidera.

Le rythme va dépendre de votre propre rythme de publication. Si vous publiez un article par mois sur votre site, 3 ou 4 articles en guest blogging par an est un rythme adapté. Si vous publiez plusieurs articles par mois ou par semaine, une publication tous les deux mois peut être intéressante.

Pour trouver le bon rythme, il faut que votre stratégie de guest blogging n’impacte pas votre propre stratégie de rédaction.

Soignez les contenus

Lors de la rédaction, gardez en tête les règles du SEO. Même si cela n’est pas pour votre site, il est important que l’article soit bien référencé.

Pour cela, il faut bien choisir les mots-clés visés. Vous attaquer à un mot-clé très concurrentiel si le site et vous-même n’avez pas les épaules, c’est peine perdue.

Il faut également bien choisir le format de l’article. Est-il basé sur une infographie ? Une vidéo ? Vous pouvez traiter un même sujet, sous différents formats, en le proposant à différents sites en guest blogging.

Comment trouver un site pertinent ?

Il y a deux critères principaux à prendre en compte dans le choix de sites partenaires : la thématique du site et sa notoriété.

Vous pouvez chercher des sites ayant une notoriété un peu plus élevée que la vôtre pour être tiré vers le haut.

Il existe plusieurs outils en ligne vous permettant de repérer les sites qui sont intéressants :

Les types de guest blogging à éviter

Si la plupart des guest blogging sont positifs, certains risquent de vous nuire.

  • Les sites qui publient des articles de type communiqué de presse, qui sont des publicités mal déguisées ;
  • Les contenus dupliqués ;
  • Un trop grand nombre de liens ;
  • Les articles hors thématique ;
  • Le guest blogging unilatéral (les deux parties doivent être impliquées : un qui rédige, l’autre qui en parle et le partage).

Que faut-il retenir finalement de ce podcast ?

A faire

  • Trouver un site qui a des points communs avec le vôtre (dans vos listes de sources, grâce aux réseaux sociaux, etc.) ;
  • Identifier un ou plusieurs sujets qui font se croiser la thématique de site et la vôtre ;
  • Mettre 2 à 3 liens dans le contenu.

A éviter

  • Contacter tous les sites qui vous passent sous la main ;
  • Dupliquer un contenu sur plusieurs sites ;
  • Faire du guest blogging oneshot (il faut une stratégie sur le long terme).
Partagez cet article
Laisser un commentaire